Cannes 2016 : 10 dessins de créateurs inspirants pour croquer les stars sur tapis rouge

La 69ème édition du festival de Cannes est lancée. Les stars défilent sur le tapis rouge et certaines de leurs tenues  sont à croquer ! Voici donc 10 idées de croquis inspirées de créateurs de mode qui tombent pile avec le style, la posture ou les vêtements portés par les stars sur le « red carpet ». Alors, à vos crayons, ça tourne !

1. Le croquis ascendant d’Antonio Berardi

Kirsten Dunst en Gucci, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Kirsten Dunst en Gucci, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Voici une bonne idée si vous avez envie de croquis dynamique. Le trait au crayon et fusain est graphique et acéré.

Malgré une apparente grande simplicité visuelle, on voit une précision et sophistication des lignes dans leur vibration et les différentes directions qu’elles prennent.

Le rythme global du croquis en diagonale est ascendant et nous emmène vers le haut comme une envolée.

La composition triangulaire apporte une dynamique intéressante qui participe aussi de la sensation d’élévation et de mouvement.

La posture de Kirten Dunst, ainsi que l’imprimé floral ascendant de sa robe se prêtent merveilleusement bien à un traitement crayon/fusain inspiré de ce croquis. Le croquis présenté se nomme Les Incroyables. Il s’agit d’un crayon et fusain sur papier datant de 2005. Si vous vous sentez prêts, lancez-vous tout de suite dans le croquis de mode « minute » en 5 étapes.

2. Le croquis élancé de Gianfranco Ferré

Doutzen Kroes, Cannes 2016. Photo Vogue

Doutzen Kroes, Cannes 2016. Photo Vogue

C’est une multitude de courbes longues qui sert autant le mouvement du corps que la robe elle-même. Dans ce croquis, les deux font corps de manière indissociable.

Une mise en place rapide du dessin au crayon, puis passage à l’encre. Des lignes de lumière réapparaissent à l’intérieur des aplats d’encre qui créent encore de nouvelles courbes. Simple, synthétique, beau.

Selon Gianfranco Ferré,  « Une silhouette saisie dans ce qu’elle a d’essentiel – les épaules, la taille et les jambes, qui s’étendent jusqu’au bord inférieur de la feuille de papier – n’est constituée que de quelques coups de crayon, mais c’est déjà une figure humaine. »

Le croquis ci-dessus est une encre sur papier réalisée au printemps 2002.

3. Miser sur le croquis postural comme Giambattista Valli

Victoria Beckham, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Victoria Beckham, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Giamnattista Vali est né à Rome, vit et travaille à Paris. Vali s’intéresse beaucoup aux femmes et à « leur façon de marcher, leurs attitudes, leur silhouette. » Sur cette photo Victoria Beckham a une posture affirmée et sa tenue aussi; elle constitue selon moi le modèle parfait pour s’entraîner au croquis à la manière de Giambattista Valli.

4. Le croquis « fusion » de Giles

Voici une encre et aquarelle sur papier avec un travail important de fusion des pigments. On reste à un niveau très primitif, près de la tâche, ce qui rend le croquis assez vibrant et mystérieux.

Rebecca Hall, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Rebecca Hall, Cannes 2016, photo Vogue.fr

« Ce que je trouve beau dans le dessin, dit-il, c’est qu’il vous place dans un espace-temps où vous n’avez pas à vous dire « il faut que je crée! »; vous vous mettez simplement à faire quelques croquis et, après avoir passé une vingtaine de minutes à vous perdre dans ces méandres imaginaires peut commencer à surgir une chose à laquelle vous n’avez même pas songé; » Alors voilà, tout est dit par le maître, si vous vous donnez du temps pour créer, des choses incroyables peuvent se produire sur la feuille !

5. Papiers collés : James Thomas / Kirsten Stewart

Kirsten Stewart, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Kirsten Stewart, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Une robe aussi audacieuse que l’actrice qui la porte : lignes, cercles, jeux de formes, de tissus et de transparences donnent envie d’un traitement dans la matière, comme un collage avec des papiers de différentes textures par exemple.

James Thomas utilise beaucoup des techniques de dessin rapide, comme le marqueur, l’encre de Chine et des collages de papiers découpés. Il dit notamment que « ce style de dessin peut donner naissance à des formes accidentelles, et ce sont précisément ces accidents qui sont pour moi les moments les plus importants du processus de création. »

Le croquis ci-contre de James Thomas a été réalisé avec des papiers collés en 2007.

6. Le croquis muse d’Antonio Berardi pour croquer Lily-Rose

Lilly-Rose Depp, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Lilly-Rose Depp, Cannes 2016, photo Vogue.fr

La posture et l’air du croquis d’Antonio Berardi compose assez bien avec celui de Lily-Rose Depp. Le dessin de la robe est très structuré : il est fait d’une alternance presque géométrique de lignes, de courbes et d’aplats noirs et blancs.

Le positionnement de la tête sur un axe différent de celui du buste crée la surprise, d’autant que le cou non dessiné semble faire flotter le visage en apesanteur.

Brancusi, le nom de ce dessin réalisé en 2008 par Antonio Berardi est également assez éclairant sur la démarche artistique. Techniquement parlant, c’est un mix d’un matériau traditionnel, le crayon, et numérique, avec l’utilisation de Photoshop.

Constantin Brancusi, La Muse Endormie.

Constantin Brancusi, La Muse Endormie.

2 mots rapides sur les deux artistes. Antonio Berardi est un créateur britannique d’origine italienne, formé auprès notamment de John Galliano.

De Brancusi (né en Roumanie en 1876), ce sont ses propres mots que je vous propose de citer, qui résument parfaitement bien sa démarche et son travail. Les premiers renvoient à  l’origine. Pour le sculpteur, « c’est la texture même du matériau qui commande le thème et la forme qui doivent tous deux sortir de la matière et non lui être imposés de l’extérieur ». Les suivants résument toute son oeuvre : « La simplicité est la complexité résolue ». Bon, c’est vrai qu’on s’éloigne un peu du croquis, mais c’est selon moi inspirant.

7. Le croquis lumineux de Riccardo Tisci

Voici une idée de croquis dont le sujet est la lumière qui émane du vêtement. Le traitement est absolu : travail à la ligne en noir, et aplats noirs et jaunes, c’est tout. Simplicité et efficacité. La dimension graphique rappelle les codes de la bande dessinée. Riccardo Tisci dit « J’aime le noir, j’aime le blanc. Je n’aime pas ce qui est intermédiaire. »

Jessica Chastain, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Jessica Chastain, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Riccardo Tisci est un créateur italien qui travaille notamment pour Givenchy. Il dit de lui : « Je suis très romantique, et parfois même très sombre ». Ce croquis, Sirena (2007), est réalisé au crayon et encre sur papier.

8. Le croquis élégance à la Une pour Peter Som

Juliette Binoche, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Juliette Binoche, Cannes 2016, photo Vogue.fr

C’est une proposition de croquis plus classique et traditionnelle qui se dessine ici avec l’association Peter Som / Juliette Binoche.

Comme il le dit lui-même, le dessin est une seconde nature pour Peter Som : « les marges de tous mes cahiers d’école étaient remplis de dessins de mode. » Le créateur est américain et a travaillé notamment pour Calvin Klein et Michael Kors.

Ce croquis est réalisé à l’encre et crayon de couleur sur papier et (Peter Som for Mandy Moore, 2006)

9. Le croquis découpé d’Hervé L.Leroux

Julianne Moore, Cannes 2016. Photo Vogue

Julianne Moore, Cannes 2016. Photo Vogue

Hervé L.Leroux a beaucoup travaillé les « robes à bande » qui ont fait son succès.

Sa production est très prolifique; il lui arrive de réaliser 1000 croquis pour une collection de 100 pièces.

Le croquis est réalisé au crayon et encre sur papier (2006).

La robe longue à bande portée par Julianne Moore sur la tapis rouge est quant à elle signée Louis Vuitton.

 

10. Le croquis Boyish graphique pour James Thomas et Susan Sarandon

Susan Sarandon, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Susan Sarandon, Cannes 2016, photo Vogue.fr

Papier, ciseaux, et colle pour ce dernier dessin, ou plutôt collage. Cette démarche est assez intéressante car elle force de fait, à cause du matériau lui même, à voir les choses de manière synthétique.

On va construire avec cette technique un croquis avec de nombreux angles, créés grâce aux pliages et découpages, ce qui apportera une identité particulière au dessin.

La tenue inspirée du smoking de Susan Sarandon, à la fois graphique et en noir et blanc se prêterait bien à un jeu avec des papiers découpés.

Tous les croquis présentés dans cet article sont tirés d’un livre superbe de Laird Borrelli intitulé Dessins de mode des créateurs publié aux éditions Thames & Hudson.

A vous de jouer maintenant dans la zone de commentaire : pouvez-vous citer 3 personnalités célèbres qui vous inspirent et décrire le plus précisément possible ce qui vous plait en particulier chez elles et comment vous aimeriez les croquer ?

 

Rejoignez la communauté ART TOPICS
et profitez des dernières news de votre blog arty !

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *